Usager

Vous avez tout compris aux monnaies locales complémentaires, et à l’association Le Stück ? Il est temps de devenir adhérent !

J’adhère à l’association Le Stück

Pour pouvoir changer des euros en stücks, je dois être adhérent à l’association Le Stück et renouveler mon adhésion chaque année. Le montant de l’adhésion se présente sous la forme d’une contribution libre et consciente. Pour atteindre l’équilibre financier, l’association conseille une contribution de 10 euros ou stücks/an. Quelle valeur donnez-vous à ce projet ? Pour nous, il n’a pas de prix !

Je peux adhérer de différentes manières :

Je me procure des stücks

Pour changer des euros en stücks (1 stück = 1 euro), il faut vous munir de votre carte de membre à jour de cotisation et vous rendre dans un bureau de change. Les coupures de stücks sont composées de billets de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 stücks. Il n’y a pas de centimes de stücks.

J’utilise mes stücks

Une fois mes stücks en poche, je peux les dépenser chez les professionnels du réseau Stück.

Je pense à avoir toujours un peu de centimes d’euros sur moi pour faire l’appoint.

Je prends part à la gouvernance du Stück

Etant citoyen adhérent, j’appartiens de fait au Collège des Citoyens du Stück. Chaque année, des élections sans candidat sont organisées au sein de mon collège pour élire les représentants au Cercle d’orientation et du Cercle de pilotage. Je suis averti de ces élections par mail.

Je peux également échanger avec les représentants de mon collège, notamment sur mon utilisation du stück à usager@lestuck.eu ou lors des Apéros Citoyens (voir agenda).

Je m’engage davantage

Si je souhaite m’investir davantage au sein du Stück, pour développer le réseau des professionnels ou faire connaître le projet au grand public, je peux devenir bénévole.

Les bénévoles peuvent contribuer selon leurs disponibilités, leurs envies et leurs compétences de plusieurs manière. Par exemple :

  • participer à des actions de sensibilisation auprès de différents publics
  • apporter un coup de main aux tâches administratives et de communication de l’association
  • faire partie de l’équipe de réseau pour aller à la rencontre des professionnels et les accompagner dans leur démarche d’adhésion et d’utilisation du stück au quotidien

 


FAQ

Pourquoi avoir créé le Stück ?

Pour développer une autre manière d’échanger : locale, responsable et solidaire.

Pourquoi avoir appelé cette monnaie le Stück ?

Ce mot alsacien désigne un fragment, un morceau, un pan, une pièce. Tiens ! En voilà une belle idée pour nommer notre monnaie locale. Une pièce, un bout, voire même une part..? Tel le colibri légendaire, nous tâchons avec ce projet de monnaie locale complémentaire de faire notre part : faire bouger les lignes à l’échelle de notre territoire pour remettre au cœur de nos échanges l’humain et la nature.

Est-ce que le Stück va remplacer l’euro ?

Non, le Stück est une monnaie complémentaire, locale et solidaire qui ne vise pas à concurrencer ou à remplacer l’euro. L’euro continuera à circuler, mais chez les prestataires (commerçants, entreprises, associations) où les billets de Stück seront acceptés, vous pourrez payer en Stück à la place de l’euro.

Quelle est la valeur d’un Stück ?

1 euro = 1 Stück

Y aura-t-il des billets et des pièces Stücks ?

Pour l’heure, il y aura seulement des billets. La monnaie pourra être rendue en Stücks, mais pas en euros, comme pour les chèques restaurants.

Plus tard, nous envisageons la création d’une monnaie numérique pour faciliter les transactions de montants importants entre professionnels notamment.

Quel est l’intérêt de payer en Stück plutôt qu’en euro ?

Entrer dans le réseau c’est gagner du pouvoir d’agir en intégrant un projet participatif et citoyen avant tout. C’est l’occasion de retrouver du plaisir et du sens dans des gestes quotidiens, d’avoir enfin la satisfaction de savoir où et comment son argent circule.

Est-ce que c’est légal ?

Oui, légalement il ne s’agit pas de billets mais de titres de service sur support papier. Il s’agit d’une monnaie complémentaire sur le modèle des tickets restaurant. Le Stück est légal tant qu’il est réservé à un éventail limité de biens et services et à un réseau limité de personnes acceptant ce moyen de paiement (article L314 -1- chap. III et article L521 – chap. 3 – alinéa 1 du code monétaire et financier de la République française). Il existe déjà une trentaine d’autres monnaies complémentaires en France.

Quel est le périmètre géographique dans lequel on peut payer en Stücks ?

Aujourd’hui on parle du territoire du Bas-Rhin.

Avec ce nom « le Stück », on se réserve également l’opportunité de traverser le Rhin une fois la MLC bien installée à Strasbourg. La pertinence du périmètre repose plus sur le type de prestataires vers qui on flèche les flux monétaires, que sur le périmètre géographique.

Comment devenir utilisateur du Stück ?

En adhérant à la structure qui portera le Stück (association ou coopérative) et en convertissant des euros en Stücks dans un bureau de change. L’adhésion peut se faire en ligne ou dans des commerces ou associations partenaires. Vous pourrez ensuite régler vos achats en Stücks chez les professionnels du réseau.

Quel sera le coût de l’adhésion pour les particuliers ?

Le coût de l’adhésion est libre avec une contribution conseillée de 10€. Il est fixé chaque année par l’assemblée des membres et communiqué sur le site internet http://www.lestuck.eu.

Et vous, quelle valeur donnez-vous à ce projet ?

Où est-ce que je peux changer mes euros en Stücks ?

Dans certaines agences de la ou les banques partenaires ainsi que chez certains commerçants. Leur liste est disponible ici.

Est-ce que je peux reconvertir mes Stücks en euros ?

Il n’est pas possible de reconvertir ses stücks en euros pour les usagers de la monnaie. C’est une obligation légale.

Que deviennent les euros que j'ai dépensé pour acheter des Stücks ?

Ils sont déposés auprès de nos banques partenaires bancaires, le Crédit Municipal de Strasbourg et la Nef. Les euros échangés et ainsi constituer un fonds de garantie pour permettre la mise en circulation des billets.

En quoi l’utilisation du Stück est-elle une démarche citoyenne ?

Parce qu’elle recentre vos échanges vers votre territoire. Parce vous retrouvez une certaine maîtrise dans l’usage de la monnaie, en rejoignant un collectif qui s’est réapproprié le mécanisme monétaire. Parce que les dimensions écologique et humaine sont au cœur des valeurs défendues par le Stück.

La charte, permet à chacun de connaître ces valeurs et les intentions qui ont fait émergé ce projet.

Est-ce que les collectivités locales et les communautés de communes pourront accepter le Stück ?

Oui, si elles le souhaitent pour leurs recettes locales (piscine, médiathèque, musée, parking, transport…), au même titre qu’elles acceptent déjà les tickets restaurants ou les chèques vacances. Elles doivent émettre une délibération générale d’acceptation du Stück et adhérer à la structure.

notre objectif est de débloquer le paiement de services publiques en stücks le plus vite possible. Peut-être pourrons-nous un jour payer nos impôts locaux ?

Est-ce que le Stück peut dynamiser l’économie et favoriser l’emploi localement ?

Oui, il vise à relocaliser les échanges pour les particuliers (acheter sur son territoire, en circuit court) comme pour les professionnels (au niveau par exemple de leurs approvisionnements), ce qui a un effet positif sur le niveau d’activité et donc l’emploi.

Est-ce qu’on peut acheter dans n’importe quel commerce avec le Stück ?

Non, seulement chez les prestataires (producteurs, commerçants, entreprises, associations, artisans…) qui adhèreront au Stück et à sa charte de valeurs. On les reconnaîtra grâce à un autocollant « En Transition – Ici on paie en Stück ». Un annuaire les référence également.

Est-ce qu’il existe déjà des monnaies locales complémentaires ?

Oui, partout dans le monde ; plus d’une trentaine en Allemagne (le Chiemgauer, par exemple a 10 ans), plus d’une centaine aux Etats-Unis, en Amérique du sud, en Angleterre et même en Suisse. En France, il y a près de 30 de monnaies complémentaires en circulation, et autant en projet !

Et des monnaies alternatives en Alsace ?

Oui, on peut citer les SEL (Systèmes d’échanges locaux) dont l’unité de compte n’est pas en argent mais en temps, l’Accorderie, ou le réseau Troc Savoir.

Et il y a les Radis (ou Radig) à Ungersheim !